Charte des engagé·e·s

Organisation générale 

Inspirée par la philosophie de l’Aïkido, l’organisation générale de l’écoalition ne se structure pas par des rapports de force. Au contraire nous recherchons l’harmonie dans les libertés d’agir. 

Il ne s’agit donc ni d’un fonctionnement hiérarchique, ni d’un fonctionnement horizontal, il s’agit d’un fonctionnement par responsabilité individuelle.

Comment se structure cette harmonie de groupe ? 

Le projet a des besoins, et les engagé·e·s sont là pour y répondre afin de développer le projet. 

Les principaux besoins sont le besoin de réseau, de convivialité, de cohésion interne, de gestion financière et matérielle. Lors de la signature de cette présente charte d’engagement, vous choisirez une responsabilité correspondante à l’un de ces besoins.

Vous vous engagez à mener au moins une initiative par mois pour assumer cette responsabilité. Vous ne dépendez de personne pour choisir et mener à bien votre initiative, c’est votre part de responsabilité individuelle au sein du projet.

Le choix des initiatives se fait parmi une liste qui évolue au fil du temps en fonction des retours d’expériences et des nouvelles idées. Les listes donnent une cohésion globale au projet, elles structurent nos apprentissages collectifs et notre capacité à nous conseiller les un·e·s les autres.

Comment se déroule une prise d’initiative :

  1. Choisir une initiative dans la liste.
  2. Consulter la fiche conseil et réaliser les différentes étapes qui là compose.
  3. Inviter pour le jour j les engagé·e·s, les soutiens aux engagé·e·s ou vos proches pour venir vous aider.

Si vous allez aider quelqu’un dans une initiative, cela ne compte pas comme une de vos initiatives mensuelles. 

N’ayez pas peur de faire des erreurs, quelque soit la situation demandez-vous ce que vous êtes en train d’apprendre. Plus vous êtes dans cette posture, plus vous allez découvrir des choses et gagner en efficacité.

Lorsque vous payez votre adhésion à l’écoalition, vous devenez soutien aux engagé·e·s. Lorsque vous signez cette présente charte, vous devenez responsable au sein de l’écoalition.

Si vous êtes seul·e, vous pouvez choisir entre responsable réseau ou responsable convivialité. Si vous souhaitez créer ou rejoindre une éco-team, vous pouvez aussi devenir responsable cohésion ou responsable des biens.

Pourquoi il n’y a jamais de réunion dans l’écoalition ? 

Les réunions ont 4 fonctions que nous réalisons mieux autrement : Se rassembler, se conseiller, suivre l’avancement et prendre des décisions.

– Pour se rassembler, les soirées conviviales sont plus propices au relationnel et à la découverte de l’autre.

– Pour se conseiller, on construit tous ensemble des fiches de conseils, cela donne aux informations une meilleur pérennité, une base de travail nationale, et la possibilité d’inspirer d’autres projets. 

– Pour le suivis de l’avancement des tâches et les décisions, vous êtes pleinement responsable du bon fonctionnement de votre initiative.

Les réunions sont à proscrire car elles sont très chronophages, chargées de pressions sociales et donc peu propices à la créativité et au bien-être du groupe.

Cohésion émotionnelle 

Dans un groupe de travail, de nombreuses émotions apparaissent et disparaissent, certaines font avancer le bateau tandis que d’autres peuvent le faire chavirer. Soyez conscient des 3 éléments qui font chavirer le bateau s’ils sont réunis : 

1 – A l’origine d’un problème, il y a toujours un besoin, l’identifier vous aidera à clarifier des solutions. 

2 – Plus les gens se mettent la pression, plus le problème semble grave. Si tout le monde reste calme, vous verrez qu’il n’y a que des solutions.

3 – C’est la difficulté à prendre du recul sur la situation qui fait imploser le groupe. Sentez-vous toujours libres de mettre de la distance dans une relation, l’écoalition est justement construite pour que tout le monde puisse être indépendant·e.

Dérives et gestion des dérives

Il y a 3 dérives (du plus grave au moins grave) : 

  • Tout comportement violent, envers soi, envers une personne ou un groupe de personnes, depuis la violence verbale sous-entendue, en passant par la colère, jusqu’à la violence physique.
  • Toute action répréhensible par la loi. L’écoalition n’est pas une association de désobéissance civile.
  • Toute forme de pression envers vous-même ou envers d’autres. On est comme on est et on fait de notre mieux.

En cas de dérive grave les fondateurs de l’écoalition peuvent intervenir pour prononcer l’exclusion de quelqu’un.

Pour signer cette charte et rejoindre les engagé·e·s de l’écoalition, vous devez tout d’abord payer votre adhésion à l’association, vous aurez ensuite accès à un lien pour signer la charte.