Comment parler de l’écoalition ?

2 idées principales à transmettre
Il y a deux choses importantes à dire à propos du projet : 

  • Cela prend 5 minutes par mois
  • L’effet de groupe donne la force d’initier un réel changement

La première idée, c’est que ce n’est pas contraignant. La personne va rester libre, elle n’a rien à sacrifier, cela ne va pas changer son quotidien.

La seconde idée, c’est qu’elle n’est plus impuissante face à l’immensité des problèmes de la planète, elle peut sans effort participer au changement et faire émerger des solutions pour une société plus joyeuse et en meilleure santé. 

Vous pouvez aussi parler des éco-soirées

Il y 3 choses à dire sur les éco-soirées :

  • Elles sont animées grâce à la conviviologie pour explorer d’autres façons d’être ensemble.
  • Il y un (ou plusieurs) temps d’environs 20 minutes pendant lequel les participants donnent des e-coups de main à des initiatives environnementales. Il s’agit de coups de main gratuits et réalisables depuis un ordinateur ou un téléphone.
  • C’est une soirée pendant laquelle on fait attention à nos modes de consommations (viande, déchets, transports etc.)
et/ou des éconférences

Pour les éconférences il y a aussi 3 points à mentionner :

  • Elles se déroulent en ligne, depuis son canapé, accessibles à tous.
  • Tout le monde peut participer ou en animer. Elles peuvent aussi prendre la forme de table ronde ou de discussion libre.
  • Il y a aussi des e-coups de main pendant une éconférence, tout comme pendant une éco-soirée.

 

Comment bien parler de l’écoalition ?

Parlez toujours en votre nom : “Je soutiens un projet qui s’appelle l’écoalition, voilà ce que c’est...”

Si vous mettez en avant le projet par rapport à vous, cela va avoir tendance à anonymiser la conversation et à créer une mécanique des banalités. Par contre si vous parlez en votre nom, vous allez créer une conversation plus riche sur le plan humain.

N’essayez pas de convaincre la personne

Si vous cherchez à ce qu’une personne pense d’une certaine façon, elle va se sentir sous pression et va avoir très souvent le réflexe de se libérer en arrêtant de vous écouter (dialogue de sourd). Si à l’inverse vous ne cherchez pas à convaincre la personne, que vous lui présentez simplement des faits et des arguments, à ce moment là sa raison sera à l’écoute et vous aurez beaucoup plus de chances de vous faire comprendre.


Ne cherchez pas les bons mots, parlez avec votre cœur, restez simple.
Si vous deviez choisir entre :

  • Présenter le projet de façon précise et efficace
  • Ou dire pourquoi ce projet vous parle, qu’est-ce qu’il vous apporte

La deuxième option est la meilleure.

 

Invitez la personne à rejoindre l’ecoalition

Dans les faits, si votre présentation est bonne, c’est toujours sous-entendu que la personne est invitée à rejoindre le mouvement. Mais si vous ne pensez pas qu’elle soit intéressée, posez-lui la question. Son retour vous donnera probablement des éléments pour perfectionner votre présentation.


Quelques conseils si vous allez à la rencontre d’un.e inconnu.e pour lui parler de l’écoalition

Pour que ça fonctionne, votre interlocuteur doit comprendre que vous n’êtes dans aucune de ces 3 postures :

– Vous n’allez pas retenir son attention pendant longtemps, précisez bien que cela va durer 2 minutes.
– Vous n’allez pas lui demander d’argent, précisez bien que c’est gratuit.
– Clarifiez votre intention, vous n’êtes pas là pour draguer, vous soutenez un projet à caractère écologique.

En général cela ressemble à quelque chose comme ça : “Est-ce que je peux vous parler pendant juste 2 minutes d’un projet pour la planète ? Je ne vais pas vous demander d’argent”.

Comment dépasser la difficulté d'oser ?

Ne réfléchissez pas trop, cela n’est jamais utile d’anticiper les réactions des gens. Partez du principe qu’ils peuvent vous ignorer et gardez à l’esprit que les erreurs sont des occasions d’apprendre.

Si vous ressentez de l’hésitation, ignorez la et lancez-vous. Cela demande un peu de force, mais vous allez vite réaliser que cela ne présente aucun risque. Si vous le faites 2-3 fois vous allez réhabituer votre cerveau à oser et ensuite vous allez constater que c’est très simple. N’hésitez pas à commencer par des personnes qui vous mettent à l’aise. Après vous serez plus confiant, vous ne vous poserez plus de questions.

À propos des éco-missions

Qu'est-ce qu'une éco-mission ?

Vous attendez un·e ami·e, elle ou il arrive dans 20 minutes, prenez ce temps pour soutenir des projets environnementaux. Les engagé·e·s sur le terrain ont grandement besoin de votre soutien. Pendant les éco-soirées ou les éconférences, les participants prennent toujours un temps pour réaliser des éco-missions.

Il y a concrètement 3 types d’éco-missions :

– Les éco-missions où vous vous engagez sur une pétition ou un boycott pour donner du poids à une initiative bienveillante.

– Les éco-missions où vous partagez une vidéo, un article ou une page pour aider l’initiative à se faire connaitre.

– Les éco-missions qui consistent à s’abonner à un projet pour suivre son actualité et gagner en réactivité pour l’aider le moment venu.

Quel est la différence entre les éco-missions et les appuis mensuels ?

Les appuis mensuels prennent 5 minutes par mois, leur force provient du fait que toute la communauté appuie en même temps et de la même façon la même initiative.

Les éco-missions prennent 20 minutes et soutiennent plusieurs initiatives autour d’une même thématique. Elles se réalisent de façon spontannées et ne nécessitent pas d’inscription.

Les appuis mensuels sont plus fait pour faire buzzer un projet, tandis que les éco-missions sont plus faites pour le soutenir dans la durée.

Où trouver la liste des éco-missions ?
La liste est disponible sur la page éco-mission de l’écoalition.

Comment participer à une éconférence en ligne ? 

La programmation est disponible sur les réseaux sociaux.

Est-ce que c'est complétement gratuit ?

Oui, absolument tout est gratuit car tout est géré par des bénévoles, y compris les intervenant·e·s qui sont motivé·e·s par leurs passions et/ou leurs convictions.

Qu’est-ce que la plateforme discord ?

C’est une application gratuite de chat vocal et écrit. Concrètement c’est comme une conversation téléphonique, mais en groupe. On en profite pour vous rappeler de faire attention à ce qu’il n’y ai pas de bruit autour de vous lorsque vous êtes sur le serveur, car tout le monde entend les micros de tout le monde et cela peut devenir bruyant si les participants ne font pas attention.

Comment installer discord sur votre ordinateur ?

Pour installer discord sur votre ordinateur, il y a 4 étapes :

  • Installer l’application sur votre ordinateur.Vous pouvez soit aller sur le site officiel de discord. Soit directement suivre l’un de ces liens en fonction de votre système d’exploitation : pour Windows, pour Mac, ou pour Linux.
  • Le déroulement de l’installation est le même que pour tout autre logiciel : Enregistrer le fichier, cliquer sur le fichier, exécuter le fichier. Si vous ne savez pas faire, vous pouvez suivre ce lien (étapes 1 à 4).
  • Une icône est normalement apparue sur votre bureau (Elle ressemble à un petit fantôme sur fond bleu). Cliquez dessus pour lancer discord. Le logiciel va vous demander de créer un compte : Entrez votre adresse mail, votre pseudo et un mot de passe. Puis allez sur l’adresse mail que vous avez indiqué pour confirmer la création de votre compte.
  • Ensuite, cliquez sur ce lien : https://discord.gg/vYR5pETet cliquez sur “continuez vers Discord”. Vous êtes à présent sur le serveur des éconférences. Sur le côté vous allez voir des “# Salon 1”, “# Salon 2” etc. allez dans le salon de discussion qui correspond à l’éconférence que vous avez choisie.
Comment installer discord sur votre téléphone ?
Pour installer discord sur votre téléphone, il y a 3 étapes :

  • Allez sur le playstore ou sur l’apple store et tapez “Discord”, vous allez voir apparaître le logo blanc sur fond mauve de discord avec la mention “Discord – Chat pour gamers”. Cliquez dessus et téléchargez l’application.
  • Allez sur l’application puis créez un compte : Entrez votre mail, votre pseudo et un mot de passe. Puis allez sur l’adresse mail que vous avez indiqué pour confirmer votre compte.
  • Une fois connecté à l’application, cliquez sur ce lien : https://discord.gg/vYR5pET avec votre téléphone. Une autre solution est de cliquer sur le + vert et d’entrer manuellement ce lien. Vous êtes à présent sur le serveur des éconférences. Vous voyez à présent des “# Salon 1”, “# Salon 2” etc. Allez dans le salon qui correspond à l’éconférence que vous avez choisi et vous y retrouverez la communauté.
A quoi ressemble une éconférence ?

C’est un moment où la communauté se rassemble pour discuter, créer un moment convivial, et réaliser des éco-missions de soutien à l’écoalition ou à d’autres initiatives. C’est l’occasion de faire de nouvelles rencontres, nouer de nouvelles amitiés et de discuter de sujets qui nous passionnent. 

De manière générale, on discute 45 minutes,  puis on réalise des soutiens pendant 15 minutes et ainsi de suite. Les missions sont essentiellement des missions de communication : envoyer un message à ses proches, partager une vidéo, signer une pétition etc.

Pourquoi est-ce qu'il y a une limite de participants aux tables rondes et aux discussions libres ?

Pour des raisons techniques, lorsqu’il y a plus de 10 micros alumés, la conversation peux devenir bruyante et innaudible, car tout les sons autours de tout les micros sont mis en commun. Il y a donc une limite de participants pour garantir un minimum de confort de discussion.

Comment proposer une éconférence, une table ronde ou une discussion libre ?

Choisissez un sujet, une date et le format de présentation qui vous convient
Vous êtes libres de choisir la date et l’horraire de votre éconférence.

Pour le format, 3 possibilités :

  • Le format conférence : présentation d’1h-1h30, puis 15 min d’éco-missions et enfin les questions.
  • Le format table ronde : vous posez 1h-1h30 pour tenter d’apporter une réponse à une question, puis 15 min d’éco-missions, puis bilan, précision ou développement d’une nouvelle question.
  • Le format discussion libre : pensez bien à motiver tout le monde pour un temps éco-missions.
Identifiez une ou deux éco-missions que vous allez proposer aux participants

Une liste non exhaustive des éco-missions est disponible ici.

Comment s'organise la communication autour de votre intervention ?

De notre côté, nous allons vous programmer dans notre calendrier. Nous allons diffuser votre proposition auprès de la communauté sur tous nos réseaux sociaux. La programmation est annoncée tous les lundis, nous programmerons aussi un message de relance la veille et le jour même.

Toutefois, ayez conscience que cette communication ne sera pas forcément suffisante, il est important que vous preniez soin de votre côté de communiquer auprès de vos proches sur votre intervention. Cela peut être tout simplement de partager l’événement autour de vous avec un petit mot du type “Salut je propose un temps sur ce sujet, soyez les bienvenu·e·s si vous le souhaitez !”


Envoyez-nous un mail au moins une semaine à l'avance

Nous envoyons la programmation de la semaine le lundi, prévenez-nous au plus tard le vendredi de la semaine d’avant pour que l’on puisse vous programmer et avoir une communication efficace.

Contactez-nous via le formulaire de contact

Comment organiser une éco-soirée en 20 minutes chrono :

Note : vous n’avez pas forcément besoin d’être très nombreux dans une éco-soirée, vous pouvez faire des éco-soirées très sympa à 3-4.
Concernant le repas (1 à 5 minutes)

Soit un resto si vous préférez organiser cette éco-soirée en extérieur. Privilégiez des restaurants qui proposent des plats végans et qui se fournissent en circuit court.

Soit une recette si vous préférez organiser cela chez vous. Le site vegan-pratique.fr propose de nombreuses recettes faciles pour cuisiner de façon ethique : tartiflette, tajine, burger, gratin, pizza et bien d’autres.

Trouver une date (3 minutes)

Il n’y a malheureusement pas de formule magique pour trouver les bons jours. Statistiquement les gens sortent plus le vendredi et le samedi. Mais c’est aussi potentiellement là où ils sont le plus sollicités.

La première option c’est d’y aller à l’instinct.

La seconde option c’est d’envoyer un sondage à vos ami·e·s pour voir avec eux leur disponibilités. Faites en sorte que la durée du sondage soit courte (max 2-3 jours). Si elle est trop longue, les invités ont de fortes chances de ne plus être disponibles à la fin du sondage.

Site pour créer un sondage en ligne

Invitez vos ami·e·s (10 à 15 minutes)

Le plus efficace, c’est d’inviter personnellement tout le monde. Cela prend un peu de temps, mais c’est le plus sympa. Les messages vocaux messenger sont une bonne solution pour envoyer un message personnalisé. La personne le recevra même si elle n’est pas disponible sur le moment, et il y a de fortes chances qu’elle l’écoute assez vite.

Si vous utilisez facebook, vous pouvez faire un évènement facebook, pour que les invités puissent s’organiser entre eux avant la soirée, poser des questions etc. 

De façon à gagner du temps, on vous a préparé quelques couvertures types d’évènements facebook, ainsi que des textes que vous pourrez adapter.

Quels sont les engagements que les invités prennent dans une éco-soirée ?

Si la soirée se passe chez quelqu’un : 

  • Consommer des produits locaux, on vous encourage à improviser la cuisine ensemble sur place en fonction de ce que les invités ont ramenés. 
  • D’éviter autant que possible les emballages plastiques 
  • D’éviter la viande et le poisson.
  • De maximiser les transports doux et le covoiturage.
  • Si vous voulez pousser au bout la logique, vous pouvez nettoyer l’après soirée avec des produits éco-certifiés.

Si la soirée se passe ailleurs, faites de votre mieux pour répondre aux précédents points.

Découvrir les animations (0 minutes)

Pour l’animation, vous n’avez rien à faire. Le jour j, suivez ce lien : (En construction) Convivions est un outil qui a pour objectif d’inspirer vos soirées. En fonction du nombre d’invités et de ce qu’ils ont envie de faire, Convivions vous proposera des jeux et des animations.

Identifier les éco-missions que vous allez proposer aux participants (3 minutes)
La liste des éco-missions est disponible plus haut.

Quels sont les conditions pour adhérer à l’écoalition  ? 

Comment devenir soutien aux engagé·e·s ?

Il suffit d’adhérer à l’association et de contacter l’éco-team près de chez vous pour leur signaler votre soutien.

Qu’est-ce que cela signifie soutien aux engagé·e·s ?

Les soutiens aux engagé·e·s se proposent d’aider les engagé·e·s dans les initiatives qu’ils mènent. Cela peut prendre de nombreuses formes : présence sur les événements, coup de main en cuisine, prendre des photos. Cela peut aussi être de venir animer une discussion lors d’une éco-soirée en ligne, etc.

Comment cela se déroule ?

Après avoir adhéré à l’écoalition, consultez la carte des éco-teams près de chez vous, et envoyez leur un mail pour leur proposer votre soutien. S’il n’y a pas d’éco-team près de chez vous, envoyez-nous un mail. Il y a éventuellement des responsables réseaux qui pourraient avoir besoin de soutiens.

Les éco-teams et les responsables réseaux vous transmettrons des mails de demande de coups de main. Vous pourrez choisir les missions qui vous parlent et aller les aider le jour j. 

S’il y a de nombreuses initiatives près de chez vous, soyez préparé à recevoir de nombreux mails, mais vous n’êtes bien sûr pas obligé de participer à toutes les propositions, ni même d’y répondre.

Conseils pour les responsables Réseau :

Comment devenir responsable Réseau ?

Dès lors que vous êtes adhérent à l’écoalition et que vous avez signé la charte d’engagement vous pouvez devenir responsable résaux. Vous pouvez cependant changer de responsabilité si vous créez ou intégrez une éco-team.

Quelle est la mission du responsable Réseau ?

Les responsables Réseaux donnent de la visibilité à l’écoalition, ils/elles ont 4 objectifs : 

  • Faire en sorte que l’image de l’écoalition soit associée aux valeurs portées par le projet, notamment la convivialité.
  • Inviter de nouvelles personnes à rejoindre l’écoalition.
  • Rencontrer les porteurs de projet et les associations, les inviter à rejoindre le réseau, éventuellement les mettres en relation en fonction de leurs besoins. 
  • Organiser des éco-soirées régulières, participer à celles qu’organisent les sympathisants.
  • Rencontrer des personnes avec qui former une éco-team.
Comment se déroule une initiative ?

Vous avez toujours 3 étapes :

  • Choisir une initiative, la liste est disponible juste en dessous. Nous l’actualisons régulièrement en fonction des retours de la communauté.
  • Consulter les fiches d’aides sur cette initiative, ou demander conseil auprès de la communauté nationale.
  • Inviter vos proches, les autres responsables ou les soutiens aux engagé·e·s pour venir vous prêter main forte. Briefez-les le jour j.

Quelles sont les initiatives des responsables Réseaux ? 

  • IP = Initiative de présence
  • IN = Initiative numérique
  • IQ = Initiative quotidienne
  • IM = Initiatives de maillage
IP - Aller à la rencontre de nouvelles personnes dans des événements

Les événements rassemblent des personnes qui veulent faire de nouvelles rencontres et découvrir de nouvelles choses. C’est un espace privilégié pour aller à leur rencontre et leur parler de l’écoalition.

IP - Placer des affiches dans des lieux stratégiques

La salle d’attente de votre médecin, de votre coiffeur, sur les panneaux d’affichage libre, à votre travail, dans votre école etc. Vous pouvez télécharger une affiche type à imprimer ici. (En construction)

IP - Prenez la parole au début d’un amphi (étudiants)

Si vous êtes étudiants (ou professeur), vous pouvez présenter le projet au début d’un amphi ou d’une classe.

IP - Aller à la rencontre des passants - Free Hugs

La clef pour que ça marche c’est que ce soit fun, de cette façon ce sera agréable pour vous et pour eux. N’hésitez pas à vous déguiser, à faire des free hugs etc. Vous pouvez télécharger un flyer à prendre en photo ici. (En construction)


IP - Le porte à porte

Soyez prêt à voir beaucoup de portes se fermer, mais ayez conscience que certaines personnes prendront le temps de discuter avec vous, que c’est un bon moyen de rencontrer tous les voisins sympas de votre quartier.

IP - Pitcher dans le métro

Si vous vous débrouillez-bien, vous serez étonné du nombre de retours. En effet dans les transports, si on a bien besoin d’une chose, c’est de bonnes nouvelles.

IP - Crieur public

Sur le marché ou sur une place, invitez les passants à laisser un mot dans une boîte. A une heure précise développez toute votre éloquence pour lire ces mots. Au début il y a peu de monde, et plus vous réussissez à être régulier, plus vous allez former une petite communauté. C’est le journalisme à l’ancienne, un média citoyen pour les citoyens, par les citoyens. Au-delà de la visibilité que vous apportez à l’écoalition, c’est un très bon moyen de donner de la visibilité aux initiatives de votre quartier.

IN - Contacter des bloggeurs, vloggeurs, des influenceurs, des pages facebook

Même s’ils ont peu d’audience, s’ils sont d’accord pour publier quelque chose à propos de nous, c’est parfait. Avant de vous lancer, consultez la liste des personnes qui ont déjà écrit sur nous, de façon à ne pas harceler de messages des gens qui nous ont déjà diffusés.


IN - Contacter la presse en tant que lecteur

Si vous rencontrez un journaliste au niveau local ou national, vous pouvez l’orienter vers les fondateurs de l’écoalition via le formulaire de contact. Il est important que le journaliste ait d’une part la parole d’un responsable sur le terrain, et d’autre part la parole des créateurs du projet. Nous sommes assez strict là-dessus afin que personne ne s’improvise représentant d’un mouvement sans en connaître sa philosophie première.

Par contre, ce que vous pouvez faire et qui marche très bien, c’est de contacter le journal que vous lisez (ou un autre), et de lui soumettre en tant que lecteur qu’il y a un projet bien sympa qui s’appelle l’écoalition, et que ce serait top d’écrire dessus. Les groupes de presse lisent beaucoup les mails des lecteurs. S’ils reçoivent deux trois mails comme ça, il y a des chances qu’ils s’intéressent à nous.

IN - Publier dans des groupes facebook ou des forums.

L’intérêt de ce format, c’est que l’on peut poser la discussion dans le temps, à l’inverse d’une rencontre physique, tout le monde est libre de répondre à son rythme. C’est donc un bon moyen d’ouvrir le dialogue.

IN - Ajouter des gens sur les réseaux sociaux et leur parler de l’écoalition

C’est un moyen très efficace de donner de la visibilité à l’écoalition avec peu de moyens. Malheureusement, les réseaux sociaux n’aiment pas trop que l’on fasse ça, il y a donc quelques modalités à prendre en compte pour pas se faire bannir du réseau social. 

IN - Vous pouvez aussi essayer les sites de rencontre ou les jeux vidéos.

C’est des lieux où les gens ont facilement de l’attention pour ce que vous dites, en fonction de comment vous le sentez, cela peut marcher.

IM - Mettez un badge sur votre sac ou votre veste

Si des sympathisants de l’écoalition vous voient avec le badge, il y a des chances qu’ils viennent à votre rencontre. Cela peut transformer de temps en temps les transports en commun en petits espaces de convivialité.

IM - Un sticker sur votre ordinateur “5 minutes pour l’environnement, rejoignez-le mouvement ! écoalition.fr”

Un classique de l’associatif qui fonctionne bien.

IM - Un sticker stop-pub écoalition.

Un stop-pub sur votre boîte aux lettres, c’est en moyenne 46 kg de papier en moins dans votre poubelle par an.

IM - invitez les porteurs et les associations aux éco-soirées de votre éco-team

Les porteurs de projet ont souvent besoin d’événements pour créer du réseau. Les équipes associatives ont souvent besoin de lieu pour se retrouver dans la convivialité en dehors de leurs missions. Cependant, elles manquent souvent d’énergie et de temps pour organiser en interne ces soirées. En les invitants, vous faites d’une pierre deux coups en répondant à deux besoins fondamentaux de la transitions écologique.

IM - Rencontrer les créateurs de projet et identifier leurs besoins

Vous allez rencontrer des personnes pendant les éco-soirées, les initiatives de communication, les autres membres de l’écoalition, sans compter les ami·e·s des ami·e·s. Vous allez avoir un réseau et des bons plans. L’idée c’est de prendre un café avec des porteurs de jeunes initiatives, et voir si vous avez quelques coups de pouce rapide à leur apporter.

Il est important dans cette posture de ne pas s’improviser accompagnateur de projet, tout simplement parce que les mauvais conseils tuent les projets. Vous êtes citoyens et vous donnez un coup de pouce de mise en réseau, préférez orienter la personne vers quelqu’un qui a de l’expérience.

Les conseils pour les Responsables Convivialité : 

Pour devenir Responsable Convivialité, il suffit de payer l’adhésion à l’écoalition et signer la charte d’engagement. (Maj 2 Liens)


Quelle est la mission des responsables convivialité ?

Les responsables convivialité pratiquent la conviviologie : l’étude des ambiances dans l’objectif de créer une atmosphère de convivialité. Ils étudient, testent et améliorent des jeux et des animations. En multipliant les expériences, ils étendent les regards permettant de développer la discipline dans sa pratique et dans ses fondements.

Qu’est-ce qu’une éco-soirée Partage tes Potes ?

Il s’agit d’éco-soirées organisés par les responsables convivialités.

L’idée de base, c’est qu’il y a de fortes chances que les ami·e·s de nos ami·e·s soient nos ami·e·s, mais nous n’avons pas forcément l’occasion de les rencontrer. Il peut être frustrant de ne pas découvrir tous ces ami·e·s que l’on ne connaît pas encore. Avec l’appui de la conviviologie pour briser la glace, les responsables convivialités fabriquent un espace privilégié pour créer des amitiés nouvelles entre les groupes d’ami·e·s.

Quels sont les initiatives des Responsables Convivialité ?

Organiser des éco-soirées régulières

C’est le coeur de l’engagement des Responsables Convivialité, soit simplement avec vos proches, soit sous le format partage tes potes.


Imagination et expérimentation de jeux et d’outils en conviviologie

Les Responsables Convivialité participent au renouvellement du panel de jeux et d’outils. Ils trouvent des idées pour élargir l’éventail de possibilités offert par la pratique de la conviviologie. Ils tentent des variantes et analysent les conséquences de ces variantes pour explorer toujours plus loin le domaine.

Contrairement aux Responsables Réseaux qui ont des initiatives et les appliquent, les Responsables Convivialité ont plus une posture d’étude régulière de la conviviologie pour améliorer leur posture et leur capacité à créer de la convivialité dans les groupes.


Présence lors des éco-soirées

Les Responsables Convivialité peuvent être invités au sein des éco-soirées organisées par les citoyens afin d’animer l’écoalition.

Interventions lors d'événements organisés par d'autres structures

Les Responsables Convivialité peuvent aussi être invités par d’autres associations pour venir animer un événement ou un temps convivial au sein d’une équipe. C’est l’un des actes de soutien aux initiatives environnementales qui est au fondement de l’écoalition.

Dans certains contextes, il peut être intéressant de facturer l’intervention, notamment s’il s’agit d’entreprises ou de collectivités. L’argent peut soit servir à votre éco-team, soit vous pouvez choisir de le reverser (En totalité ou en partie) à l’écoalition pour financer le mouvement. Pour plus d’informations contactez les fondateurs.


Comment créer ou rejoindre une éco-team ?

Toutes les modalités sont détaillées sur la carte des éco-teams.

Philosophie des éco-teams ?

Augmenter ou diminuer le rythme des écoteams

Dans une éco-team 1, les membres s’engagent à prendre au moins 1 initiative chacun par mois. Dans une éco-team 2, 2 initiatives par mois etc. Il est important que tous les membres de l’éco-team aient le même rythme afin d’avoir une dynamique commune. Il s’agit de trouver le rythme qui ne surmène personne et qui vous procure le plus de satisfaction.

Si des membres veulent augmenter le rythme et passer en éco-team 3 par exemple, mais qu’au moins un·e responsable constate que cela ne rentre pas dans son emploi du temps, alors l’éco-team reste en rythme 2 afin de ne laisser personne de côté.

Cependant, s’il y a assez de monde dans l’éco-team et que par exemple 3 responsables veulent passer en rythme 3, ils peuvent se détacher de l’éco-team précédente, continuer de travailler avec elle, mais prendre un rythme plus soutenu.


Inviter les inactifs à se retirer le temps de leur inactivité

Si des membres mènent des initiatives pendant qu’un autre n’en mène pas, il y a de fortes chances que votre dynamique de groupe ralentisse progressivement. Une personne inactive va avoir tendance à empêcher l’apparition d’une émulation de groupe, parce qu’une émulation de groupe demande un sentiment d’être tous ensemble dans l’action, ainsi qu’un équilibre dans l’énergie investie.

Cependant, ne mettez jamais la pression a quelqu’un d’inactif pour qu’il/elle fasse, surtout pas, c’est désagréable et cela ne sert à rien. Par contre formalisez avec lui ou elle la période pendant laquelle il/elle sera inactif.

Quel nombre de personnes par responsabilités ?

S’il y a 3 Responsables Convivialité dans une éco-team, c’est déjà beaucoup. N’ayez jamais plus de Responsables Cohésion que de responsables Convivialité, les deux fonctionnent souvent en binômes même si cela n’est pas forcément nécessaire.

Il est important qu’il n’y ait qu’un seul Responsable des Biens. Avoir un seul interlocuteur permet d’éviter de nombreuses confusions.

Les missions des Responsables Réseaux sont celles qui demandent le plus de monde. S’ils sont nombreux c’est très positif pour le rayonnement de l’éco-team.


Médiation et gestion des conflits

S’il y a un conflit, un ragot, un jugement négatif ou même simplement le sentiment d’un non-dit, ayez le réflexe de faire appel à un médiateur. Ces 4 situations peuvent déstabiliser un groupe. En intervenant au bon moment, on peut arrêter n’importe quel incendie avec un verre d’eau.

En cas de soucis, même mineur, si vous décelez un problème et que vous n’arrivez pas à l’exprimer à la personne concernée, n’hésitez pas à faire appel à un médiateur et à aller voir la personne en assumant votre difficulté à dire les choses. Si le fait de dire les choses enflamme la relation, ce n’est pas parce que vous avez dit les choses, mais simplement parce qu’il y a beaucoup de sensibilité dans votre relation. Ce qui est potentiellement une très bonne chose malgré les apparences.

Les Responsables Cohésion sont vos interlocuteurs directs lorsque vous avez besoin de médiateurs.

Imaginer ou améliorer des initiatives

Pour imaginer une nouvelle initiative :

  • Commencez par identifier un besoin auquel cette initiative va répondre. Par exemple, le besoin en communication.
  • Au sein de ce premier besoin, il est important d’identifier les sous-besoins. Ils vont vous aider à trouver des améliorations à votre idée de départ. Par exemple, pour notre besoin en communication, on peut avoir en sous-besoin de mobiliser des soutiens aux engagé·e·s.
  • Enfin, il y a votre idée, souvent l’intuition de départ qui vous a donné envie de créer une initiative. Cette idée forme le titre de votre initiative, tout comme celles qui sont présentes sur cette page.

Nous n’avons malheureusement pas pour l’instant les moyens informatiques de fonder une plateforme participative où tout le monde puisse ajouter ses idées. Si vous avez une idée, envoyez-nous un mail, nous prendrons le temps d’en discuter avec vous et/ou de l’ajouter à la liste.

Les conseils pour les Responsables Cohésion : 

Pour être Responsable Cohésion, il faut : 

  • Adhérer à l’écoalition 
  • Être dans une éco-team

Quelle est la mission du Responsable Cohésion ?

Le Responsable Cohésion veille à ce que tout se passe bien au sein de l’éco-team. Sa principale fonction est de veiller à ce que le cadre d’engagement puisse d’une part mettre les engagé·e·s à l’aise et d’autre part permettre à l’éco-team d’être efficace.

Concrétement il s’agit d’une posture d’écoute, pour récolter les paroles et faire circuler les informations. Il/Elle a conscience de tout ce qui est fait dans l’éco-team, ce qui lui permet de rédiger les bilans et d’émettre des propositions pour améliorer les fiches conseils.

Quelles sont les initiatives des Responsables Cohésion ?

Récolter les paroles et veiller à la bonne circulation des informations en interne

Si par exemple vous n’arrivez pas à résoudre une question, le Responsable Cohésion peut se charger de chercher des réponses auprès de la communauté nationale des Responsables cohésion qui eux aussi rassemblent des expériences et des solutions.

Gestion des salles et des dates des éco-soirées Partage tes Potes

Comme c’est le/la Responsable Cohésion qui centralise les informations de l’éco-team, c’est lui/elle qui gère la réservation, la disponibilité et la confirmation des salles pour les éco-soirées.


L'accueil des participants à l’entrée des éco-soirées Partage tes potes.

Lorsque les participants arrivent, le/la responsable cohésion présente l’écoalition et le déroulement de la soirée, il/elle fait les présentations avec les autres participants de façon à aider tout le monde à trouver sa place pendant la soirée.

C'est l’interlocuteur direct en cas de problème dans l’éco-team

Si vous devez vous absenter pendant une période par exemple, c’est à lui/elle qu’il faut s’adresser. S’il y a un conflit, c’est à lui/elle qu’on peut faire appel pour être médiateur.


Il observe les réalisations et formule le bilan mensuel de l’éco-team

Ces bilans rassemblent les observations de terrain, les éventuels besoins, ce qui permet d’améliorer les fiches conseils pour les engagé·e·s. Ce sont des bilans très simples, réalisables en 10-15 minutes. L’idée est de pouvoir faire remonter au national tous les retours afin d’avoir un point de vue global permettant de faire émerger des solutions globales.


Il accueil les engagé·e·s qui souhaitent rejoindre l’éco-team

L’accueil des engagé·e·s comprend : 

  • Veiller à ce que le/la nouvel·le engagé·e rencontre l’ensemble des membres de l’éco-team.
  • Lui apporter les informations utiles et voir si il/elle à des questions.
  • Éventuellement accompagner lors de la première initiative de la personne.
Ils encouragent l'éco-team à devenir éco-team mère

Ils encouragent au sein de l’éco-team les engagé·e·s à prendre l’habitude de travailler ensemble. Dès lors qu’un second noyau actif se forme au sein de l’éco-team, les Responsables Cohésion les encouragent à créer une éco-team indépendante de façon à multiplier les initiatives.

Les conseils pour les Responsables des biens : 

Pour être Responsable des biens, il faut : 

  • Adhérer à l’écoalition 
  • Rejoindre une éco-team dans laquelle il y a au moins 3 personnes
  • Un Responsable des biens peut être responsable dans plusieurs éco-teams afin de  faciliter la mise en commun des biens
Quelles sont les missions du Responsable des biens ?

Ils sont en charge de la gestion financière et matérielle du projet :

  • Ils mettent en place des initiatives pour récolter des fonds pour leur éco-team ou pour l’écoalition
  • Ils sont à l’écoute des besoins matériels des autres membres pour effectuer les dépenses. 
  • Ils font le suivi logistique des biens et savent où est chaque chose.

C’est bien s’il s’agit d’un profil de personne un peu bricoleuse, de façon à pouvoir éventuellement récupérer et retaper des objets qui méritent une deuxième vie et qui pourraient être utiles à l’éco-team.

Quels sont les initiatives des Responsables des biens ?

Organiser une vente de crêpes ou de gâteaux

Pendant une éco-soirée, sur un stand, dans une université etc. Vous pouvez essayer de trouver des espaces pour générer des ventes.

Placer une boîte à dons et faire des appels aux dons pendant les éco-soirées de l'éco-team

C’est une rentrée d’argent qui fonctionne bien, qui de manière général va couvrir les éventuels frais d’organisation de l’éco-soirée.

Cela marche bien pour les vêtements notamment, c’est un moyen de redonner vie à des objets qui auraient été jeté, tout en finançant l’éco-team.

Dossier de subvention et mécénat

C’est pas forcément ce qu’il y a de plus sympa à faire, mais si vous voulez porter des actions plus ambitieuses, vous risquez d’avoir besoin d’en passer par là.